Mécanique Générale

Equipements

Aménagement de véhicules

Conduite
Transfert
Transport
Définitions Version imprimable Suggérer par mail

Le GPL , qu'est ce que c'est ?


GPL ,
derrière ces trois lettres se cache un surprenant carburant d'origine naturelle : le Gaz de Pétrole Liquéfié (butane et propane). Il est issu soit de l'exploitation des champs de gaz naturel, soit du pétrole, dont il constitue le niveau de raffinage le plus pur.

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous utilisez le GPL au quotidien : c'est lui qui alimente votre briquet !
Mais son usage ne s'arrête pas là. Le GPL carburant n'est qu'une de ses applications.

Ce carburant a été crée en 1979 pour répondre à une problématique qui n'a pas perdu de son actualité : concevoir un carburant propre, peu coûteux, facile à produire à partir de ressources naturelles disponibles. Le GPL répond à tous ces critères. Il a dès lors connu des hauts et de bas mais ses qualités n'ont pas pris une ride, il a même gagné année après année en performance, en confort d'utilisation et en sécurité.

Le GPL CArburant (GPL-C)

C'est un mélange de propane(C3H8) et de butane (C4H10) , les mêmes hydrocarbures qui remplissent les bouteilles de gaz domestiques.
Les proportions varient selon les pays (50/50 en France, 95/5 aux États-Unis).

Sous une pression de quelques bars, le GPL/C devient liquide, il occupe ainsi une place beaucoup moins importante qu'en phase gazeuse.
L'un des avantages d'un carburant pouvant passer aisément en phase gazeuse est la très faible teneur en particules puisque le filtrage est aisé.

Dans le réservoir, le vide est occupé par le "ciel gazeux", le GPL en phase gazeuse.
Dès que du vide est créé par la consommation du moteur, du GPL liquide s'évapore pour le combler. Cette phase gazeuse est caractérisée entre autres par sa pression. Elle augmente considérablement avec la température.
Elle augmente aussi en même temps que la proportion de propane dans le gaz. L'objectif est d'avoir une pression nettement supérieure à la pression atmosphérique (environ 1 bar), pour garantir la sécurité et le mouvement du gaz dans les conduits. Pour un GPL/C moyen, la pression à 20°C est de l'ordre de 5 bars, passant à 8 bars à 40°C.
Cette variation importante met clairement en avant le besoin d'un organe de régulation de pression.


Pourquoi le GPL peut-il se substituer à l'essence dans un moteur à explosion ?

Le fonctionnement moteur repose sur une réaction chimique entre l'oxygène de l'air et les alcanes (CxHy) contenus dans le carburant. C'est la rupture des liaisons C-H et C-C qui génère la chaleur. Or on trouve ces liaisons dans des proportions comparables dans le GPL/C (X=3 ou 4) et dans l'essence (4<11). Que le GPL soit utilisé en phase gazeuse constitue un avantage au niveau de la combustion puisque l'essence doit être vaporisée en fines gouttelettes pour "imiter" un gaz. La combustion est ainsi de meilleure qualité que pour l'essence (l'indice d'octane atteint 98 pour l'essence sans plomb alors que pour le GPL il atteint 104). Cependant, les gouttelettes d'essence occupent moins de place que le GPL gazeux, permettant d'avoir une quantité d'oxygène plus importante dans le mélange. Ceci explique la légère perte de puissance sur certains systèmes GPL. De plus le GPL/C brûle complètement, contrairement à l'essence.

La surconsommation (environ 20% de plus par rapport à l'essence), s'explique par le pouvoir calorifique volumique inférieur du GPL/C par rapport à l'essence
 
(C) 2017 Garage LEYGUE AUTOMOBILES Sarl
Creation site internet par Créations Solutions Services sarl - Referencement Google - Mentions Légales